Soutien Refuges

Abandons d'animaux en France ( 2009 )

La Fondation Brigitte Bardot lance une campagne de sensibilisation contre les abandons

 

Chaque année, près de 100 000 chats et chiens sont abandonnés sur les routes et dans les refuges.

Même si le phénomène d'abandon a tendance à devenir chronique et s'échelonne désormais sur toute l'année, la période de l'été reste une saison dangereuse voir souvent fatale pour des milliers d'animaux.

C'est pour sensibiliser l'opinion au fait que l'abandon est un crime pour lequel l'animal est le seul condamné (à mort !) que la Fondation Brigitte Bardot lance une campagne d'affichage nationale.

Une campagne choc pour dénoncer les risques de l'abandon
Du 24 juin au 30 juin 2009, la Fondation Brigitte Bardot lance une campagne d'information nationale, présente sur le mobilier urbain de Paris.

Ensuite, elle sera visible à partir du 8 juillet dans les villes d'Angers, Bordeaux, Marseille, Lille, Nantes, Strasbourg, Toulon puis le 15 juillet à Toulouse et finira la semaine du 22 juillet à Clermont Ferrand et Lyon.

La campagne, est construite avec l'accroche : « Cet été, pour les vacances, il y a ceux qui vont partir et ceux qui vont y rester », et renvoie à un visuel illustrant parfaitement le risque de mort encouru par les animaux abandonnés.

 

Lutter contre un « mal chronique »
Déménagement, séparation, nouvelle union, problème de comportement du chien, mauvaise éducation, allergie, naissance d'un enfant… : les raisons des abandons sont variées mais posent toutes la question de la responsabilité des propriétaires. Résultats de la crise ou phénomène de mode, le phénomène d'abandon qui n'avait eu de cesse de diminuer depuis les années 70 vit actuellement une recrudescence importante, parfois doublée d'une cruauté délibérée.

Responsabiliser, stériliser et protéger
Les portées issues des particuliers continuent de prospérer, sans contrôle ni régulation, au grand désespoir de ceux qui sont chargés de récupérer les animaux abandonnés, qui à 42% ont subi des maltraitances ; défaut d'alimentation, sévices corporels et dans des cas extrêmes allant jusqu'à l'ablation de la partie de l'oreille de l'animal accueillant le tatouage.

A l'heure de la consommation éclair, il est nécessaire de rappeler que l'achat d'un animal est un contrat à vie qui engage l'acquéreur à assumer des devoirs en matière de temps, de soins et de nourriture. Prendre le temps de la réflexion afin d'obtenir une meilleure information sur le gabarit et les besoins de la race de l'animal désiré est un moyen efficace pour éviter le phénomène de lassitude qui suit le passage du chiot ou du chaton à l'animal adulte.

Source : www.fondationbrigittebardot.fr/

 

Un crime ordinaire : campagne contre l'abandon

 

Chaque été, des dizaines de milliers d'animaux sont victimes d'un crime... Un crime ordinaire : l'abandon

 

 

Notre campagne été 2009
 

VICTIMES D'UN CRIME

Crime n. m. - Manquement très grave à la morale, à la loi.
Ordinaire adj. - Conforme à l'ordre normal, habituel des choses ; sans condition particulière.

L'abandon d'un animal est un acte récurrent devenu tristement banal. Sévèrement puni par la loi, il est pourtant perpétré chaque année de manière anonyme, dans la plus grande indifférence. La Fondation 30 Millions d'Amis a décidé de rompre cet anonymat prétexte à banaliser l'abandon des animaux en lui donnant, pour la première fois, un visage et en dénonçant directement les coupables de ce crime... ordinaire !

C'est donc à travers quatre visuels et le destin tragique de Cooky et Sasha que la Fondation 30 Millions d'Amis sensibilise l'ensemble du grand public cette année, sur ce thème. Karine et Pierre incarnent quant à eux ces hommes et ces femmes qu'en apparence rien ne distingue de tout un chacun et dont le regard ne trahit aucune cruauté. Pour autant, ils infligent par leur irresponsabilité une indicible souffrance aux 60 000 chiens et chats abandonnés sur la route des vacances, et les condamnent.

 

Notre action vise 3 objectifs :
 

SENSIBILISER,

Pour expliquer la cruauté de l'abandon et rappeler que c'est une réalité inexcusable. Pour mémoire, l'abandon d'un animal est puni de 2 ans d'emprisonnement et de 30.000 € d'amende.

INFORMER,

Pour montrer qu'il est possible de passer de bonnes vacances avec son animal, qu'il existe toujours des alternatives à l'abandon et que celui-ci n'est jamais une solution acceptable.

AIDER,

En soutenant financièrement les refuges qui, à l'approche de l'été, doivent faire face à l'arrivée massive d'animaux abandonnés, alors qu'ils ne bénéficient d'aucune subvention publique. C'est la seule solution pour qu'en cas d'abandon, un animal traumatisé puisse au moins trouver dans un refuge des conditions d'accueil décentes et dignes, dans l'attente d'une nouvelle famille… fidèle cette fois.

 

Source : www.30millionsdamis.fr

 

 

 

 
La SPA décerne la Palme de l'abandon à la France !
 

A l'heure du Festival de Cannes qui va décerner la Palme d'Or à une œuvre cinématographique, la Société Protectrice des Animaux remet sa Palme à la France qui est championne d'Europe de l'abandon !

Si notre pays peut être fier dans de nombreux domaines, il a un sérieux retard en matière de respect animal.

C'est plus de 100 000 chiens et chats qui sont abandonnés chaque année sur le territoire français et ceci par les moyens parfois les plus lâches et les plus ignobles :

  • - attachés à un arbre,

  • - jetés vivants dans des poubelles

  • - jetés d'une voiture sur les routes,

  • - abandonnés la nuit au portail de nos refuges...

  •  

C'est pourquoi, la SPA lance une campagne nationale du 18 au 24 mai pendant le Festival de Cannes pour dénoncer cette situation qui perdure de manière chronique depuis trop longtemps.

 

« La SPA n'a de cesse de demander au Gouvernement de prendre très au sérieux le problème des abandons. Cette campagne de communication a pour but d'éveiller les consciences et de réveiller le sens civique des Français. Il faut arrêter d'acheter les animaux en animaleries. Il faut absolument privilégier les adoptions dans les refuges. Et puis, il faut absolument faire stériliser son animal. Les abandons ne doivent pas être une fatalité ! », déclare Virginie POCQ SAINT-JEAN.

 

Mais, bien entendu, cette campagne exceptionnelle, qui se déclinera par des grandes affiches et par des annonces presse aura pour but de faire réagir Michel BARNIER afin qu'il se décide enfin à agir en faveur de la protection animale.

 

« Des moyens peuvent et doivent être mis en place ; cela peut doit passer par l'interdiction de la vente de chiens et de chats par le biais des petites annonces et sur internet ; l'incitation pour les animaleries de proposer la stérilisation des animaux, la moralisation et la professionnalisation de ce commerce. Bref, la fermeture des robinets de la reproduction », poursuit la Présidente Nationale de la SPA.

 

Source : www.spa.asso.fr


13/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres